Corona
30/04/2020

Quels débouchés alternatifs pour les pommes de terre excédentaires ?

Belpotato.be, l'organisation interprofessionnelle belge de la pomme de terre, n'a pas manqué de communiquer ces dernières semaines sur la manière avec laquelle la crise actuelle du Covid-19 impacte le secteur en raison de la volatilité et de la disparition de nombreux débouchés. 

Les industriels belges de la transformation font tout ce qui est en leur pouvoir pour honorer les volumes sous contrat. Nous espérons que tous les transformateurs étrangers qui ont contracté des pommes de terre belges feront preuve de la même responsabilité. Pour les pommes de terre libres, la transformation en alimentation humaine semble aujourd'hui très improbable.

Belpotato.be s'efforce de préserver la cascade de valeur. La priorité reste donc la recherche de débouchés pour la consommation humaine. Concrètement, il s'agit des marchés du frais (intérieurs ou export), ou le don aux banques alimentaires. La transformation en fécule pourrait également être une solution, mais la capacité de transformation en fécule est très limitée dans notre pays. Aujourd'hui, l'excédent de pommes de terre est si important que ces destinations ne peuvent pas résoudre le problème.

La destination vers l’alimentation animale est un échelon inférieur dans la conservation de valeur. Nous sommes maintenant à la fin du mois d'avril et le pâturage limite la quantité de pommes de terre qui peut aller au bétail. Il est important pour l'alimentation du bétail que les pommes de terre soient propres : exemptes de terre et de pierres. Si vous voulez nourrir avec des pommes de terre entières, il faut faire attention au risque d’étouffement. 

Les pommes de terre peuvent être ensilées pour une période de stockage plus longue. Il y a peu d'expérience dans ce domaine dans le secteur. Néanmoins, cela semble bien fonctionner là où la technique a été mise en œuvre. La teneur en humidité de l’ensilage - généralement de l'herbe - est un facteur important : pas trop sec pour que le processus d'ensilage démarre bien, et pas trop humide pour éviter les pertes de jus. Idéalement, les pommes de terre peuvent être ensilées avec du maïs car en raison de l'acidité les pommes de terre pourrissent moins vite. Toutefois, le ré-ensilage du maïs est un inconvénient à cette époque de l'année. Il est toujours important d'avoir une couche inférieure de matière d'ensilage (herbe ou maïs) suffisamment épaisse pour absorber les pertes de jus.  

Dans le cas des vaches laitières, il faut d'abord vérifier si les pommes de terre entrent dans la ration. En cas de pénurie d'amidon de maïs, la pomme de terre peut être un bon substitut. Si la teneur en amidon est déjà au bon niveau dans la ration, le risque d’engraissement reste un point d'attention. Pour l'instant, la période de pré-fanage bat son plein. Un silo en lasagne combinant herbe et pommes de terre est une opportunité intéressante. Un silo d'herbe peut facilement mélanger 100 tonnes de pommes de terre lavées. Si la sécheresse se prolonge, il pourrait y avoir à nouveau une pénurie de fourrage grossier pour les exploitations laitières et les pommes de terre pourraient être très intéressantes. Les volumes de sous-produits issus de la transformation industrielle de pommes de terre sont aussi actuellement beaucoup moins disponibles. 

La transformation de la pomme de terre en énergie (énergie verte) est encore plus faible dans la cascade de conservation de la valeur. La pomme de terre n'est pas une matière première appropriée pour la conversion en bioéthanol en raison d'une teneur en matière sèche trop faible. La faible teneur en matière sèche n'est pas non plus un avantage pour la fermentation. Les pommes de terre peuvent néanmoins être utilisées dans un bio-méthaniseur. Toutefois, à l'heure actuelle, les quantités de pommes de terre sont trop importantes pour être traitées par les bio-méthaniseur en raison de leur capacité agréée limitée. Belpotato.be examine actuellement si quelque chose peut être fait à ce sujet. Les pommes de terre pourraient éventuellement être ensilées afin d'être progressivement traitées dans des digesteurs.

L'étape la plus basse dans la cascade de préservation de la valeur est l’épandage au champ. Ce n'est pas anodin. Afin de compléter ce dossier, de nombreux justificatifs sont nécessaires. Outre la composition en nutriments et la présence éventuelle de résidus de pesticides, il faut certainement aussi démontrer que toutes les voies alternatives susmentionnées sont soit pleinement utilisées, soit exclues. Belpotato.be travaille aussi actuellement sur ce dossier.

Afficher tous les communiqués

© 2020 Belpotato asbl - BE 0744.780.648 - info@belpotato.be
source photos: DR-Fiwap et Belpotato.be - privacy policy - cookie policy - sitemap